Comment éviter que nos enfants développent des Troubles de comportements alimentaires ?

0La prévention contre, l’anorexie mental, la boulimie ou n’importe quels comportement de troubles alimentaires, est complique vu qu’on n’arrive toujours pas à comprendre ces comportement comme il faut. Mais ceci ne nous empêche pas de minimiser les risques qui peuvent contribuer au développement de ces maladies en adressant les facteurs familial, social et individuel qui peuvent y contribuer.

Minimiser la pression sociale :

Des nombreuses stratégies peuvent être développées pour minimiser l’impact des pressions sociales, surtout la pression mise sur la femme pour être plus maigre. Pour cela les parents, proches, professeurs doivent instaurer dans les jeunes filles  l’idée d’accepter leurs corps et de se focaliser plus sur la personnalité et moins sur l’apparence de la personne.

Nous pouvons tous réduire la force social en évitant de mettre trop de pression sur nos enfant pour exceller (dans les études, espace de travail etc..) et de considérer cette excellence comme la principal source de se sentir bien dans sa peau.

 

Minimiser les problèmes de famille :

L’attitude des parents et leurs idées transmet souvent aux enfants, et donc les parents doivent être très vigilant de ne pas transmettre des attitudes destructives a leurs enfants concernant l’apparence de la personne.

 

Minimiser les facteurs individuels :

Les facteurs individuels comme le manque d’estime en soi et le perfectionnisme sont souvent le résultat de la vie familiale et des valeurs culturel qui gouvernent la communauté.

Et comme changer ces deux aspects s’avère difficile, l’individu peut quand même chercher de l’aide auprès des professionnels pour développer son estime en soi.

Les parents et proches sont dans une bonne position pour inviter leurs enfants à développer une bonne confiance en soi et de les pousser à consulter des professionnels s’ils remarquent que l’enfant a un manque d’estime en soi.